mercredi 18 juillet 2018

William Browder et Michael McFaul abandonnés par Donald Trump?


Alors que certains observateurs et adversaires de Donald Trump ont évoqué une possible trahison de la part du président puisqu'il a hésité à défendre ses services de renseignements face à Vladimir Poutine, une autre histoire obtient moins de couverture médiatique, mais elle est particulièrement troublante. William Browder est un investisseur dont l'avocat avait été emprisonné en Russie en 2009 après avoir dévoilé une grave fraude fiscale commise par des fonctionnaires russes. L'homme, Sergueï Magnitski, est décédé en prison dans des circonstances étranges. Après son décès plusieurs pays adopteront des lois dites "Magnitski" à l'aide desquelles on impose des sanctions à la Russie qui ne respecterait pas les droits de l'homme. William Browder, né aux États-Unis, est actuellement au Royaume-Uni où il dit craindre pour sa sécurité. C'est Vladimir Poutine lui-même qui a mentionné son nom lors de la conférence de presse de la récente rencontre d'Helsinki. Michael McFaul est un ancien ambassadeur américain en Russie sous Barack Obama. Il semble que le président russe aimerait également l'entendre dans le cadre d'une enquête sur William Browder. Donald Trump permettrait-il à la Russie de "discuter" avec les deux hommes? Comme les deux craignent pour leur vie, la question n'est pas banale et Sarah Huckabee Sanders n'a rien fait pour calmer le jeu un peu plus tôt aujourd'hui,

 "It would be an extraordinary step to allow Russian investigators access to current or former U.S. officials. Browder, though born in the U.S., is now a British citizen, so it is unclear how a deal involving him would work.

 The U.S. does not currently have an extradition treaty with Russia. U.S. Ambassador to Russia Jon Huntsman said Sunday on NBC that Moscow would “no doubt” try to change that."

  https://www.politico.com/story/2018/07/18/trump-russia-browder-mcfaul-questioning-731616

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire