jeudi 24 mai 2018

Le boxeur Jack Johnson obtient un pardon posthume.


J'ai mentionné la possibilité de ce pardon présidentiel il y a quelques semaines sur ce carnet web et dans le cadre d'une entrevue à Radio-Canada. Les présidents George W. Bush et Barack Obama avaient refusé d'accorder ce pardon au premier champion poids lourd noir. Véritable phénomène, Johnson a mené une vie controversée. Ne craignant aucune controverse, Donald Trump intervient symboliquement. si le président a des relations tendues avec les communautés ethniques, il vient de prendre une décision audacieuse. D'autres y verront une autre utilisation de son pouvoir, signe qu'il pourrait également pardonner à des membres de son administration qui ont plaidé coupable dans le cadre de l'enquête de Robert Mueller.

 "President Trump granted a posthumous pardon to boxer Jack Johnson on Thursday, wiping clean his 1913 Mann Act conviction. Johnson, the first black heavyweight champion, was convicted under federal legislation that made it illegal to cross state lines with a woman “for the purpose of prostitution or debauchery, or for any other immoral purpose.” Jim Crow-era prosecutors often used the legislation as an anti-miscegenation device."

  https://www.washingtonpost.com/news/early-lead/wp/2018/05/24/boxer-jack-johnson-is-posthumously-pardoned-by-president-trump/?utm_term=.a3db30bf70ac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire